Quels travaux de jardinage peut-on déduire des impôts ?

En France, les contribuables peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt pour certains travaux d’entretien ou d’aménagement réalisés dans leur résidence principale, notamment dans leur jardin.

Cet avantage fiscal a pour objectif de favoriser la préservation des espaces verts et de soutenir les efforts de la population pour améliorer l’esthétique de leur environnement.

Il faut bien sûr faire appel à une entreprise proposant des prestations éligibles aux services à la personne.

Qu’est-ce qu’un crédit d’impôt ?

Un crédit d’impôt est une somme d’argent que l’État offre aux contribuables pour financer certaines activités ou investissements éligibles.

En ce qui concerne les dépenses de jardinage, le gouvernement français accorde un crédit d’impôt à tous les ménages qui effectuent des travaux sur leur propriété à hauteur de 50%.

Le crédit d’impôt peut prendre deux formes :

  • Une déduction fiscale lorsque la déclaration d’impôts sur le revenu est remplie.
  • Soit un remboursement dans le cas où le crédit d’impôt permet d’obtenir un solde négatif sur la déclaration.

Quels travaux de jardinage sont éligibles pour un crédit d’impôt ?

Le crédit d’impôt est disponible et applicable pour les travaux suivants lorsque vous faites appel à un professionnel, comme un paysagiste :

  • Installation d’une clôture autour du jardin.
  • Aménagement et entretien de l’espace vert (plantation, gazonnage, élagage, pelouse, etc.).
  • Achat de matériel de jardinage (outils, plantes, engrais, etc.).
  • Rénovation des bâtiments et espaces extérieurs (terrasses, patios, balcons, allées, etc.).
  • Aménagement de bassins ou de pièces d’eau.
  • Pose de pierres naturelles ou artificielles.
  • Pose de pavés.

Les dépenses éligibles doivent être faites entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année en cours et ne pas excéder 5 000 € par an et par foyer fiscal. De plus, seuls les contribuables imposables en France peuvent bénéficier du crédit d’impôt sur les services qu’ils achètent. En revanche cela fonctionne, quelle que soit la taille de votre jardin.

Vous l’aurez compris, le crédit d’impôt s’effectue l’année suivante des travaux réalisés et lorsque vous effectuez votre déclaration de revenus.

Comment obtenir un crédit d’impôt ?

Pour avoir le droit à un crédit d’impôt et déduire 50% des dépenses engagées, vous devez fournir un justificatif de paiement pour chaque dépense éligible.

Les factures doivent mentionner le nom et l’adresse du bénéficiaire ainsi que le montant en euros dépensé.

Vous devrez ensuite joindre ces documents à votre déclaration d’impôt annuelle et demander le crédit d’impôt correspondant en remplissant le volet de la fiche de déclaration approprié.

Une fois votre déclaration validée, vous recevrez le remboursement en fonction de vos revenus si la déduction vous permet d’obtenir un solde négatif.

Quelques conseils pour optimiser votre crédit d’impôt

Pour bénéficier au mieux de cette réduction d’impôt, voici quelques conseils :

Tout d’abord, prenez le temps de comparer les différents prestataires avant de choisir celui qui réalisera les travaux de jardinage pour votre maison. Même si vous bénéficiez de 50% des frais déductibles en tant que particulier faisant appel à un professionnel, il peut y avoir de vraies différences de prix. Demandez des devis pour vous assurer que le tarif proposé est raisonnable.

Vérifiez également que les prestataires proposent des produits conformes aux normes en vigueur et que l’employeur respect également les normes de sécurité pour leurs employés.

Ensuite, gardez vos factures ! Elles seront indispensables pour bénéficier du crédit d’impôt.

Enfin et si vous engagez des spécialistes des travaux de jardinage, n’oubliez pas de leur demander une attestation de fin de travaux, ce document est indispensable pour obtenir le crédit d’impôt.

C’est donc une formidable opportunité pour les contribuables de réaliser des économies et d’améliorer le cadre de vie de leur domicile. Si vous souhaitez réaliser des travaux de jardinage, assurez-vous de vérifier que vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt.

N’hésitez pas à contacter votre centre des impôts pour obtenir des informations plus précises sur cette mesure fiscale et notamment le montant déductible.