Réaliser un chemin japonais Nobedan dans son jardin

Si le jardin japonais est clairement à la mode ces dernières années, en réaliser un dans les règles de l’art nécessite un travail très conséquent.

Vous allez devoir réfléchir à l’aménagement de manière globale : emplacement des chemins en pierre et comment vous allez les réaliser, disposition des arbres, engazonnement ou encore la gestion d’un bassin si vous envisagez d’en avoir un dans votre jardin.

Parmi les éléments incontournables et typiques d’un jardin japonais, on retrouve les chemins, le plus souvent réalisés en pierre.

Mais il ne s’agit pas juste de prendre les pierres qui vous plaisent et les aligner, loin de là. Un chemin japonais comme le reste dans ce type de jardin est un véritable art à part et doit respecter les codes du jardinage nippon.

jardin d'une maison japonaise
L’embellissement du jardin d’une maison est essentielle dans la culture japonaise.

Voyons ensemble ce qu’il en est du chemin en pierre nobedan.

L’importance des chemins dans les jardins japonais

Autrement appelé « pas japonais« , les chemins comptent parmi les ingrédients réussis d’un jardin au Japon.

Il doit comme le reste du jardin être au diapason et apporter une harmonie, en cohérence avec les autres composants : plantes, arbres….

On trouve des pas japonais de tous les types, avec un design plus ou moins moderne en fonction du rendu que vous souhaitez pour vos sentiers.

Vous pouvez donc varier les formes, les tailles, les matières ou encore les couleurs.

Les différents types de chemins japonais

Il existe pour faire simple 3 styles de jardin japonais :

  • Le Chaniwa
  • Le shizen fukeishiki / Tsukiyama
  • Le jardin sec / Karensansui

Chaque style de jardin a ensuite ces éléments d’aménagement : eau, dallage, arbre, terrasse, lanternes ishi…

Le jardin de thé ou Chaniwa

Ce type de jardin est fortement lié aux traditions japonaises comme la cérémonie du thé (d’où le nom). On y retrouvera le Tsukubai, une pierre creuse contenant de l’eau où vous devez impérativement vous purifier avant d’entamer la cérémonie.

Le shizen fukeishiki

Cette manière d’aménager un jardin est celle la plus proche de la nature. Il s’agit ici de reproduire un paysage naturel tel que vous pourriez le croiser dans la nature lors de randonnées.

Le principe du trompe-l’œil est particulièrement présent et doit respecter certaines règles.

Le Karensansui

Couramment visible dans les temples bouddhistes, le jardin Karensansui est énormément composé de sable et de graviers.

C’est dans ce type de jardin que vous pouvez remarquer des lignes tracées au râteau, représentant les vagues de la mer.

Le chemin de type nobedan

Le nobedan dont nous parlons ici est un des éléments de décoration et de mise en valeur du style Chaniwa.

Ce type de chemin présente lui-même des déclinaisons : gyou, gyo no nobedan…

La particularité de ce chemin en pierre, c’est que les éléments sont très resserrés pour donner une impression rectiligne et sobre.

chemin de pierre nobedan dans un jardin japonais
Un exemple de chemin nobedan

Dans l’absolue, vous êtes libre de choisir différents styles de pierres et leurs formes, du moment que vous respecter cette mise en forme.

Cela vous permettra de créer un design moderne et un paysage unique pour votre jardin. Et qui sait, peut être que vous serez plus zen après ça :).