Feuilles de tomates qui jaunissent : quelle est la solution ?

Pour bien s’occuper d’une plante, il faut bien plus que de l’eau et un bon terreau. Un bon jardinier se doit de faire attention au moindre changement qui pourrait s’opérer sur sa plante. Des feuilles de tomates qui jaunissent font partie de ces signes qu’il faut prendre très au sérieux pour faire en sorte que ses tomates soient en bonne santé. Mais il ne suffit pas de retirer le feuillage jauni pour stopper la propagation de ce phénomène, il faut s’armer de patience et se donner le temps (mais pas trop, au risque de voir la mort de sa plantation) pour étudier le jaunissement.

En effet, les maraîchers, dont le métier est de vivre de la vente des légumes qu’ils cultivent, an analysent calmement le problème lorsque le jaunissement des feuilles apparaît. Ils étudient en détail la forme du phénomène, quelles sont les parties touchées et sa rapidité de propagation. Ils comparent ensuite leurs trouvailles avec leur expérience personnelle pour deviner la cause du phénomène et ainsi savoir quelle solution adopter pour sauver leurs plantes.

C’est exactement ce que vous, en tant que jardinier, devez faire pour assainir vos plants. C’est en tâchant de trouver la cause de la maladie que vous saurez comment la traiter. Nous allons voir dans cet article quels sont les facteurs qui font jaunir les tomates et comment guérir et prévenir ce genre de problèmes.

Qu’est-ce qui provoque ce phénomène ?

La période de maturation de ces plantes est parfois accompagnée par un jaunissement et un séchage des feuilles. Il s’agit d’un phénomène qui s’appelle la chlorose.

La chlorose, du grec chloros qui signifie « jaune vert », est une maladie physiologique des plantes qui entraîne comme symptômes la décoloration du feuillage. C’est en règle générale dû à une anomalie de production de chlorophylle des plants en relation avec une carence en éléments nutritifs, notamment le fer.

Ce processus va entraîner une décoloration progressive (de vert pâle à jaunâtre) qui va d’abord apparaître sur le limbe des feuilles situées au pied du plant, alors que les nervures elles restent bien vertes.

Le jaunissement des feuilles de la tomate, ou autrement appelé chlorose de la tomate est un symptôme qu’il faut prendre très au sérieux. Un éclaircissement du feuillage de tomate du vert clair au jaune, est généralement un signe que la synthèse chlorophyllienne est perturbée voire arrêtée.

Ce qui est forcément très problématique car les plants de tomates finiront inévitablement par mourir. Le jaunissement des feuilles commence généralement par les celles du bas et va s’étendre petit à petit vers toutes jusqu’à la mort de la plante. Ce changement de couleur chez les feuilles de ces plantes doit être pris très vite en charge pour limiter les dégâts ou pour soigner la plante. Les feuilles de tomates jaunies peuvent être causées par un certain nombre de facteurs :

  • Un système racinaire mal développé : dans ce cas, la masse végétative se développe activement au détriment du système racinaire. Ce sous-développement des racines peut être observé dans le cas où la quantité de terre pour la culture en pot est insuffisante et que les racines ne peuvent, par conséquence, grandir et pousser tel qu’elles le devraient.
  • Un refroidissement de l’air et du sol : des phénomènes de feuilles qui jaunissent peut aussi subvenir lors de changements brusques de températures, notamment le jour et la nuit. Dans ce cas il faut agir rapidement car la plante peut cesser complètement de donner des fruits. Ce type de cause est reconnaissable grâce aux feuilles qui prennent une couleur jaune teintées de reflets légèrement bleu clair.
  • La présence de calcaire en trop grande quantité dans le sol : dans le cas d’une chlorose ferrique produite par un sol trop calcaire, il faudra abaisser rapidement le pH du sol en le faisant baisser et à le traiter au moyen d’un apport de chélates de fer. Ils prennent la forme de chélates de fer microgranulés solubles dans l’eau, trouvables dans la plupart des jardineries. Pour traiter des plants de tomates, nous vous conseillons de partir sur une dose de 10 à 25g par 100 litres, distribué au moyen d’un arrosage traditionnel qui fera pénétrer le produit dans une zone radiculaire. L’objectif est d’arrêter le processus en réactivant la synthèse de la chlorophylle, mais elle ne ravivera pas vos feuilles nécrosées, que vous devrez couper.
  • Un manque nutritionnel particulier dans le sol, tel que le fer ou le magnésium, qui apporte des carences aux plantes ;
  • Des dommages mécaniques aux racines : il arrive qu’après la plantation des plants un jaunissement des feuilles du bas survienne. C’est parfois la conséquence d’une rupture dans l’une des parties du système racinaire lors de la transplantation ou encore après un désherbage. En somme, les racines ont été abîmées ?
  • Un excès en eau qui va en somme étouffer la plante : le sol peut être saturé en eau à cause d’arrosage ou de pluies trop fréquents, mais aussi par une humidité bien trop élevée ;
  • Au contraire, un manque d’humidité qui va l’asphyxier : les plants de tomates tolèrent plutôt bien la chaleur grâce à sa racine centrale qui peut atteindre plus d’un mètre de profondeur. En revanche, si elle n’obtient pas assez d’humidité le feuillage commence à jaunir et à se tordre, en partant des plus basses et remontant. C’est le signe qu’elle se dessèche, et il suffit alors de l’arroser pour qu’elle redevienne en bonne santé.
  • Le pH du sol peut aussi ne pas convenir à la plante pour une raison autre que la présence de calcaire ;
  • Le jaunissement peut être causé par la présence de polluants tels que des pesticides et des herbicides ;
  • Le tétranyque tisserand est un microscopique acarien qui cause l’apparition de points jaunes. Ils sont très nombreux et apparaissent sur la face externe. La face interne, elle, est ternie et on peut également observer des points jaunes. Quand les taches se multiplient la feuille devient presque totalement jaune et s’assèche. La présence de ces acariens peut ralentir voire stopper complètement le développement de la plante. Ces acariens sont aussi reconnaissables grâce à la présence de fines toiles d’araignées entre les feuilles. Pour vous en débarrasser, vous pouvez effectuer des brumisations qui vont faire fuir les acariens, qui aiment les environnements chauds et secs. 
  • D’autres espèces comme des pucerons.

Heureusement, il existe des solutions pour régler ce problème en fonction de la source du jaunissement. La chlorose des tomates qui n’est pas causé par des virus et est généralement plus facile à traiter que celle qui sont causés par les virus.

Comment traiter les feuilles jaunes qui sont causées par un problème d’eau ou de carence ?

Les causes liées à un excès ou un manque en eau

Comme les feuilles jaunes chez les plants de tomates peuvent avoir différentes causes, elles requièrent différents remèdes. Il suffit d’observer son feuillage avec attention pour pouvoir déterminer les causes de leur jaunissement. Des feuilles de tomates qui jaunissent toutes en même temps et très rapidement est généralement un signe qu’elles ont étaient beaucoup trop arrosées.

En effet, un excès d’eau va produire une asphyxie des racines et la mort du plant peu après que toutes les feuilles aient jauni. Dans ce cas-là, il faudra faire sécher la terre trop humide en y creusant des trous et espacer les arrosages à une fois par semaine seulement. En prévention, veillez bien toujours à ce que la terre soit sèche au-dessus avant d’arroser de nouveau vos plantes, et ne laissez pas de soucoupes en dessous du pot.

Dans le cas contraire, si les tomates manquent d’eau, les feuilles auront tendance à pendre et à être totalement desséchées. Il faudra alors arroser copieusement les plants de tomates en veillant à ne pas le faire plus d’une fois par semaine. Les carences peuvent se manifester de différentes façons, en fonction des parties végétales des tomates qui sont touchées en premier par le jaunissement.

Les causes liées à une carence particulière

Le principal remède dans ce genre de cas c’est d’ajouter des engrais spécifiques pour chaque type de carence.

Par exemple, le manque de fer va provoquer un arrêt de la production de chlorophylle, qui va entraîner ainsi un changement de couleur, car la plante ne parvient plus à assimiler les nutriments qu’il lui faut. Il y a en règle générale deux causes à la carence en fer : un sol trop compact et un refroidissement drastique. Sur le long terme, il est important d’améliorer votre sol en aérant avec une grelinette, en apportant un amendement équilibré ainsi qu’un bon complexe argilo humique (argile, sable, limon, matière organique).

Le manque d’azote fait jaunir en premier les vieilles feuilles qui peuvent ainsi tomber, tandis que le reste du feuillage pâlit et les tiges principales et les pétioles se rigidifient. Les pieds arrêtent alors leur croissance. Vous pouvez contrer le phénomène avec un apport de compost ou de fumier décomposé sur du moyen terme. Pour un effet immédiat, vous pouvez utiliser un engrais rapide azoté.

Les carences en magnésium quant à elles provoquent le jaunissement des feuilles les plus basses des plants de tomates.

Le manque de calcium entraîne lui un jaunissement du contour des jeunes feuilles, mais également l’apparition d’éventuelles taches noires, signe de nécrose. Les fruits aussi peuvent générer une tache ronde et noire en dessous. Cette maladie s’appelle couramment « la maladie du cul noir ».

Le manque de manganèse entraîne à peu près les mêmes symptômes que la carence en calcium, c’est-à-dire des décolorations entre les nervures ainsi que des taches noires. Si la carence est extrême, les feuilles plus vieilles sont elles aussi touchées. Ce manque peut venir de 4 sources différentes : un sol trop aéré, qui peut être réglé par l’ajout d’argile dans votre jardin ; un pH trop élevé où il suffit d’apporter un acidifiant tel que la terre de bruyère, la tourbe, les feuilles de chêne ou les écorces de pin broyé ; un excès de fumier ; un excès d’engrais faible en micronutriment.

Comment traiter le jaunissement causées par un virus ?

Ce type de phénomène peut être détecté par la présence de taches jaunes ou brunes sur les feuilles ou un jaunissement localisé sur les nervures. Les conditions dans lesquelles poussent les tomates peuvent limiter énormément l’apparition de virus, il faut alors privilégier les endroits ensoleillés, protégés des vents froids et forts ainsi que de la pluie.

Le choix de la variété de tomates à cultiver peut aussi éviter ce genre de problème parce que certaines sont beaucoup plus aptes à se protéger contre ces virus. On peut citer par exemple les Scoresby Dwarf, les Muddy Waters et les variétés dite F1, qui ont été spécialement modifiées pour éviter les maladies. Il est aussi possible de greffer ce genre de tomates à des tomates productives pour leur transmettre en quelque sorte la protection nécessaire pour éviter les maladies.