Quelles sont les étapes à suivre pour repiquer les carottes ?

La culture des carottes se fait pendant les saisons froides, il est possible de les planter au début du printemps et de les récolter au début de l’automne, vous pouvez aussi les planter et les récolter pendant une seule et même saison. Les carottes sont des légumes qui contiennent un bon nombre de nutriments, elles contiennent un pourcentage élevé de bêta-carotène, de fibres et de potassium. En plus, elles contiennent de nombreuses vitamines telles que la vitamine C et la vitamine K, utiles pour la bonne santé du corps humain.

Les jardiniers ont tendance à considérer que le repiquage de la carotte n’est pas très utile, et qu’il est plus simple d’éclaircir le semis. Le repiquage est cependant possible, même si c’est une opération délicate.

Nous allons voir au cours de cet article comment repiquer les carottes dans votre jardin ?

Les spécificités de la carotte

La carotte est un légume très populaire, simple à semer et à récolter et peu onéreux, en permaculture ou en culture avec la lune, bio ou non, et est disponible en magasin toute l’année. La carotte est un légume racine qui, quand elle atteint sa maturité, oscille entre 10 et 30cm. Sa taille, son aspect et sa culture dépend en revanche pas mal des différentes variétés dans laquelle elle peut exister. Elle possède une racine principale dite pivotante, ainsi que de nombreux radicules, qui sont des racines plus fines et plus petites que la principale, qui se développent tout en longueur pour apporter à la grosse racine tous les nutriments dont elle a besoin pour bien se développer. Elle grandit sous terre, en profondeur, possèdent des feuilles à la surface que l’on appelle fanes et ses graines sont peu chères.

Les variétés de carottes

Les carottes font partie des légumes les plus souvent consommées en France, et ce toute l’année. Il en existent de nombreuses variétés qui possèdent toutes leurs caractéristiques distinctes, en voici les principales en France :

  • La carotte de Chantenay à cœur rouge, une variété traditionnelle très colorée avec un cœur rouge qui se cultive en pleine terre.
  • La carotte de Colmar à cœur rouge, une variété assez claire avec un cœur rouge foncé, qui se cultive en pleine terre. Elle résiste particulièrement bien au froid.
  • La carotte jaune obtuse du Doubs, une variété tardive de couleur jaune, jusque dans son cœur.
  • La carotte des sables, qui a la particularité de pousser dans une terre limoneuse. Vous les reconnaissez facilement car elles sont encore recouvertes de sable lors de leur commercialisation.

Ces trois variétés sont semées quand vient le mois d’avril, jusqu’à juin dans votre jardin ou potager et sont recommandées pour la culture en sol lourd et argileux.

Qu’est-ce que le repiquage ?

Le repiquage des légumes est une technique d’agriculture qui permet de transplanter une pousse préalablement semée. Elle demande ainsi d’être réalisée une fois seulement un semis mis en place. Car en effet, les plants sont en règle générale trop souvent serrées les unes sur les autres et leur potentiel de croissance est ainsi assez limité.

De plus, le mélange d’engrais et de terre que l’on trouve dans le semis n’est pas tout à fait le même que celui de la culture. Il est beaucoup plus léger et par conséquent, moins fertile. Il est donc assez important de ne pas laisser les jeunes pousses trop longtemps dans cette préparation et les repiquer rapidement directement dans la terre ou dans des récipients individuels, de manière à ce que les plants reprennent vite leur croissance.

Bien préparer sa cultivation de carottes

Plusieurs critères doivent être pris en compte lors du choix de la variété de carottes. Pour obtenir une récolte de bonne qualité, suivez ces quelques conseils :

  • La croissance de la zone supérieure des carottes car ces zones-là permettent de retirer les carottes du sol lors de la récolte à l’aide de moissonneuses-batteuses ;
  • Les carottes fraîches de couleur orange foncé, c’est-à-dire les carottes fines, sont bonnes à être récoltées ;
  • Pour le reste des carottes, faites preuve de patience le temps qu’elles soient bien remplies, ce facteur facilite la commercialisation de votre produit.

Plusieurs conditions doivent être réunies lors du choix du terrain sur lequel vous vous apprêtez à semer votre carotte. Afin d’obtenir une bonne récolte vers la fin, veillez à ce que :

  • Le taux d’humidité soit élevé sous terre ;
  • Le sol doit contenir une proportion appropriée de matière organique ;
  • Le pH doit varier entre 6 à 6,8 ou un pH allant de 5,5 à 7,5.

Afin d’enlever les cailloux et les autres obstacles, vous aurez besoin d’une bonne quantité d’eau, la croissance des racines ne doit pas être entravée et le sol doit être bien aéré. En ce qui concerne l’apport en lumière, le terrain doit être exposé au soleil, il doit aussi être irrigué régulièrement.

Petit conseil de jardinage : afin de permettre de mieux éclaircir vos plants de carottes, vous pouvez planter des radis, qui vont marquer le sillon et absorber l’humidité.

À quelle température faut-il cultiver ses carottes ?

La culture des carottes nécessite des températures fraîches qui varient entre 15,6 et 23,9 degrés Celsius pendant la journée et une température qui varie entre 7,2 et 10 degrés Celsius le soir. Les carottes ne tolèrent pas les températures élevées car elles risqueraient d’affecter leur qualité en plus de changer leur couleur et leur forme. Les carottes sont des plantes bisannuelles, ce qui signifie qu’elles terminent leur cycle de vie au cours de deux saisons successives, mais les carottes commerciales peuvent être produites au cours d’une seule et même saison.

Il est important de prendre en compte les points suivants : vous devez bien choisir les graines, qu’elles soient exposées ou enveloppées. Le plus important est qu’elles vous offrent les chances d’obtenir une récolte en grande quantité et de bonne qualité. Vous devez veiller à ce que l’espace entre chaque graine plantée soit assez éloigné afin que l’air puisse les traverser, vous éviterez avec cette méthode ne pas provoquer l’infection des graines par des maladies, ce qui déformerait les carottes.

Conseils généraux de cultivation des carottes

En général, les carottes destinées à la vente sur les marchés sont cultivées à un taux de 900 000 graines par acre (4 200 m2), tandis que les carottes miniatures sont plantées à un taux de 1,5-1,9 millions de graines par acre. Vous devez bien irriguer le sol avec une quantité d’eau appropriée avant de planter vos graines pour vous assurer que le sol soit bien humide.

Il est important de ne pas trop arroser les graines lors de l’irrigation car cela affecte la croissance des racines et provoque des fissures sur les carottes plus tard. Il est possible d’utiliser un capteur pour surveiller le sol et le taux d’humidité, cette méthode permet de contrôler la quantité d’eau nécessaire à l’irrigation.

Pensez à enlever les mauvaises herbes, en particulier celles qui sont petites, pour cela, pensez à utiliser des herbicides, ils sont toujours efficaces. Veillez à respecter les instructions indiquées sur les boîtes des herbicides. En dernier lieu, sachez que vous allez devoir diminuer la quantité d’eau quand vous êtes sur le point de récolter vos belles carottes.

Faites attention à la mouche de la carotte, un ennemi redoutable de ce légume. A l’échelle d’un petit potager, vous pouvez user de répulsives et de plantes à forte odeur pour les éloigner et les empêcher de pondre.

Préparer un semis avant de repiquer les carottes

Avant de songer à repiquer les carottes, il faut d’abord réaliser un semis, qui doit s’effectuer entre février et mars s’il est fait sous terre, et mai et juin s’il est réalisé en plein air. Effectuer son semis en intérieur possède cependant de nombreux avantages, comme celui d’avancer la période de culture et donc de récolte.

Une fois le semis réalisé, il vous faudra attendre à peu près deux semaines avant que les carottes ne soient levées et que vous puissiez entamer le repiquage. Le mieux est encore d’attendre que la pousse détient entre 2 et 5 feuilles, car si les feuilles sont trop nombreuses, cela signifie que la racine aura trop pris en volume. Par conséquent, une carotte devenue trop volumineuse vivra très mal le repiquage, qui sera comme un traumatisme pour elle.

Comment repiquer les carottes

Pour repiquer vos carottes de potager ou de jardin dans les meilleures conditions possibles, afin d’obtenir le résultat de cultivation le plus optimal et de meilleure qualité, suivez les indications suivantes étape par étape :

  1. Commencez par arroser abondamment votre semis et patientez au minimum une heure.
  2. Soulevez le mélange avec précaution en utilisant un ustensile comme une fourchette ou une cuillère. Commencez par soulever les bords afin de limiter vos chances d’abîmer les racines.
  3. Evitez par ailleurs de ne pas abîmer la racine principale. Pour cela, essayer de ne pas du tout y toucher, même pour la nettoyer. Vous risquerez d’abimer les racines secondaires par la même occasion.
  4. Préparez le terrain d’accueil de la jeune pousse, qui devra être soit :
    • dans un godet individuel que vous allez remplir auparavant de compost et de fumier. Une fois le mélange bien tassé, creusez un trou en son centre assez large pour installer confortablement la racine.
    • dans une terre souple travaillée et qui ne colle pas, dans votre jardin par exemple. Il faudra réaliser un bêchage à une profondeur de 25cm centimètres environ.
  5. Installez la plantule dans le trou prévu et assurez-vous qu’elle reste bien droite. Pour vous aider, munissez-vous d’un plantoir et enfoncez-la jusqu’au collet. Il faut que les racines restent intactes et ne se replient pas.
  6. Tassez la terre autour du plan et arrosez-la abondamment.